Photographier un artisan (ou un artiste) au travail

Conseil photo

#14

Un des buts premiers de la photographie est de figer dans le temps des moments et des lieux qui témoignent d’une époque. Le travail manuel, et l’activité artisanale, sont deux sujets particulièrement adaptés à la pratique photographique et à une forme de reportage historique. Mais les pièges sont nombreux avant de transformer ses intentions en acte ! En effet, il n’est pas facile de traduire avec son appareil photo sa fascination pour un ébéniste, un couturier, un boulanger, un céramiste ou un sculpteur. Afin de déjouer les nombreux pièges que vous allez rencontrer, voilà quelques précautions à prendre.

Prendre son temps

Allez d’abord rendre visite à l’artisan de votre choix sans appareil photo. Regardez-le travailler et noter le nombre d’étapes nécessaires pour bien raconter son savoir-faire. Lors de cette visite, vous allez aussi repérer les lieux : souvent les ateliers sont exigus et le photographe manque de recul pour bien cadrer ; parfois vous allez devoir déplacer une chaise, voire un petit meuble pour trouver le meilleur axe visuel.

Analyser la lumière

La luminosité ambiante est aussi un souci. Faites attention aux contre-jours, aux ambiances sombres qui vous obligeront à utiliser des vitesses lentes. Le flash de reportage (en éclairage indirect, dirigé vers le plafond) sera un précieux allié si vous savez le maîtriser ; sinon montez plutôt la sensibilité ISO de votre appareil. Suivant les modèles, des valeurs de 1600, 3200 voire 6400 ISO, sont tout à fait envisageables sans une perte de qualité excessive. Bien sûr, si vous disposez d’un boîtier récent et performant, avec un objectif lumineux, vous aurez plus de chance de réussir des photographies de bonne qualité technique. Mais on peut se lancer aussi avec un compact basique pour tester ses capacités de cadrage et d’adaptation à un univers spécifique.

artisans
Choisir différents angles de vue

Le choix de l’objectif sera, lui aussi, capital : un grand-angulaire (objectif qui « éloigne ») sera plus utile qu’un télézoom qui grossit l’image. Bien sûr, il sera toujours intéressant de faire quelques gros plans des mains de notre artisan, mais il ne faut pas se contenter de ces photos-là qui deviennent vite lassantes si elles sont trop nombreuses. Il faut aussi montrer l’ambiance de l’atelier et faire des portraits en pied du « héros » de l’histoire. Dans tous les cas, l’intérêt visuel de votre série photographique dépendra de votre capacité à varier les angles de prise de vue. C’est pourquoi un tel reportage ne s’improvise pas, il se construit en prenant le temps de bien connaître le travail artisanal et son contexte de réalisation.

Pendant le reportage

Au moment de la prise de vue, n’ayez pas peur de redemander à l’artisan de refaire un geste ou de disposer ses doigts autrement. Pensez à multiplier les prises de vue à la fois en cadrage vertical (portrait) ou horizontal (paysage). La lisibilité de l’image est un critère important et souvent les photographes débutants craignent d’importuner celui qu’ils photographient. Sans être trop intrusif ou autoritaire, il faut lui faire comprendre que vous aussi vous faites un travail d’artisan en réalisant ce reportage et que la réussite des images dépend de la bonne volonté de chacun.

Faire vivre les images en réalisant un livre album ou des tirages

Bien sûr, vous offrirez ensuite à l’artisan, un portfolio de tirages papier, ou mieux un livre photo qui racontera la confection de A à Z de ses œuvres. Il comprendra alors que photographier ce n’est pas juste appuyer sur un petit bouton. C’est un langage visuel qui demande un peu de préparation et d’attention. Vous pouvez aussi transformer vos images en noir & blanc pour donner à votre album photo un cachet intemporel et faire un petit clin d’œil aux grands photographes du passé dont vous admirez les livres photos.

Astuces

Réalisez un Livre Photo avec les photos de vos enfants pour marquer les souvenirs uniques ? Découvrez le produit Star, le Livre Photo My Photo Mémo sur véritable papier photo satiné FUJIFILM.

Aujourd’hui, en quelques minutes, le logiciel révolutionnaire de FUJIFILM « Image Organizer » réalise un Livre de vos meilleures photos. Découvrez la qualité Fujifilm au fil de pages !

Testez vite My Photo Mémo, le Livre Photo Révolutionnaire !

Avec les albums photos MyFujifilm, faites confiance à plus de 40 ans d'expertise au service des professionnels de l'image.

• Tous les produits concernés par une promotion sont marqués avec une vignette promotionnelle. Consultez ici les conditions des offres promotionnelles

Fermer


GRAND JEU
de l'été !

Participez et tentez de gagner
de nombreux cadeaux


JE JOUE !